Moncentresante

L'évolution des méthodes de greffes de cheveux

La greffe de cheveux est l’une des chirurgies les plus utilisées en ce moment. Les gens n’ont pas envie d’avoir des cheveux sans volume ou d’être chauves, donc ils ont recours à cette pratique. L’évolution de cette méthode d’implantation de cheveux dans le cuir chevelu a aidé énormément de gens depuis des dizaines d’années, que ce soit dans la reprise de confiance en soi ou dans l’obtention d’un look parfait du visage !

Un procédé utilisé depuis longtemps !

Même si le nombre de personnes qui ont recours à une greffe de cheveux est plus grand en ce moment qu’auparavant, cette pratique existe depuis plus de 70 ans. En effet, la première méthode de greffe capillaire a été décrite dans les années 40 par un docteur japonais. Cependant, beaucoup de brulés de la Seconde Guerre mondiale auraient eu recours à des autogreffes capillaires (années 30), mais sans aucun écrit pour l’attester. Ce n’est que dans les années 80 que la technique Standard Punch Grafting (greffe au trépan) a fait son apparition dans le milieu de la chirurgie capillaire. Cette méthode ne permettait qu’une greffe de 50 à 100 greffons par intervention. Elle n’est plus utilisée et a laissé sa place aux minigreffons ainsi qu’aux microgreffons au début des années 90.

Les méthodes parfaites !

La transplantation d’unités folliculaires ou Follicular Unit Transplantation (FUT) est la méthode qui est toujours utilisée de nos jours, car elle offre des résultats naturels. Cette technique FUT a été utilisée vers la moitié des années 90, et elle est devenue une référence en matière de greffe capillaire. En 2003, l’extraction d’unités folliculaires ou Follicular Unit Extraction (FUE) a fait son apparition et c’est devenu un standard de la greffe cheveux avec la FUT. De nos jours, les spécialistes de la chirurgie des cheveux sont toujours à la recherche de nouveaux moyens d’intervention capillaire, et ce domaine pourrait encore évoluer au fil du temps, même si les techniques FUE/FUT sont déjà parfaites.